Le TAEKWONDO...

Que signifie TAE KWON DO ?

TAE = pieds   KWON = poings (ou mains)   DO = l'art ou la voie

Créé en 1955, le Taekwondo est un art martial originaire de la Corée (le pays du matin calme). Il se pratique à mains nues et s'apparente fortement au Karaté.

Importé en France par Lee Kwon Young en 1969 et pratiqué par plusieurs milliers de français, le Tae Kwon Do compte plus de quinze millions de licenciés dans le monde (+de 150 pays).

Sport de démonstration aux J.O de Séoul (1988) et de Barcelone (1992), il est devenu lors des jeux de Sydney 2000, sport olympique : une véritable reconnaissance pour cet art martial aux origines millénaires.

Depuis, il bénéficie en France comme au Vietnam d'un coup de projecteur médiatique.

Nous pouvons citer quelques héros internationaux : Pascal Gentil (français médaillé d'argent) et Tran Hieu Ngan (la première médaille olympique vietnamienne).

Très populaire chez les jeunes, il est à la fois un art martial et un sport de combat.

Art Martial : respect, discipline, code moral et apprentissage technique.

Sport de combat : esprit de compétition, perfectionnement physique et mental.
Quelque soit l'âge, le sexe, la personnalité tout le monde trouvera ce qu'il recherche dans l'art martial.

SES PARTICULARITES

 

Les nombreuses techniques de pieds et de poings permettent aux pratiquants d'exécuter aisément des enchaînements poings, bloquages et des coups de pieds très spectaculaires.

SES TECHNIQUES

 

L'art martial recherche l'harmonie entre le corps, l'esprit et la nature.

Le grand usage des coups de pied "sautés" dans les combats ne délaisse pas pour autant les coups de poings (frappes de la main), de genou, des coudes, de blocages…
 
Pour se perfectionner, le pratiquant dispose d'enchaînements de combat codifiés contre des personnages imaginaires : poomse (tao en chinois, quyen en vietnamien et kata en japonais).

SES COMPETITIONS

 

-> Poomsés 

-> Combat

Un combat se déroule sur trois "rounds" de 1min30 à 3 minutes selon l'âge, avec un repos de trente secondes entre chacun. L'arbitrage est assuré par un juge central et trois arbitres de touche.
Les protections (Hogu) sont obligatoires.